AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à ...
Voir le deal
5.99 €

Partagez
 

 L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Yourick Adalard

Yourick Adalard

Δ Lettres : 152
Δ Rubis : 3608
Δ A Hyrule depuis le : 26/03/2012
Δ Je me trouve : A Mercantîle.
Δ Métier : Gérant de la taverne de Mercantîle.


Feuille du héros
Δ CLASSE: Mage.
Δ RACE: Sheikah.
Δ INVENTAIRE:

L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent. Empty
MessageSujet: L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent.   L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent. Icon_minitimeVen 13 Avr - 16:28

L'aube d'un nouveau jour

“ Une matinée des plus pourrie „

L'aube se levait à peine sur les terres d'Hyrule. Ce qui s'annonçait pourtant être une belle journée ne fut pas le cas. En effet, le soleil qui, tous les matins illuminait les eaux de la grande baie n'avait même pas daigner apparaître. Tout ce que l'on avait à la place, c'était ses gros nuages qui couvraient tout le ciel et rendait cette eau d'un bleue magnifique, grise et peu attirante. La pluie et vent était également de la partie, soufflant sur la mer, créant des vagues qui venaient s'écraser contre la plage et les falaises de Mercantîle. Mouillant la pelouse et toutes les verdures de l'île, créant alors de la boue. Les mouettes qui à l'aube, avaient toujours pour habitude de chanter dans le ciel n'étaient pas au rendez-vous non plus. Ce n'était vraiment pas une journée à être dehors, ni une heure d'ailleurs puisque toute l'île dormait encore paisiblement. Mais pourtant, un homme était assis sur le ponton où les bateaux accostaient normalement.

Il contemplait l'horizon, comme à chaque fois qu'il était triste, cela lui faisait du bien, allez savoir pourquoi, regarder la mer lui rappelait ses parents qui avaient péris, cette vision l'aidait à remonter la pente, lui qui était pourtant encore bien bas. Yourick avait presque toujours le sourire, son métier de tavernier l'y obligeait. Il vaut mieux avoir le sourire envers ses clients si on espère un peu de fidélité.

Comme à chaque fois que le jeune homme était triste, ses émotions prenaient le pouvoir sur son don qu'il maîtrisait à peine. C'est à dire que lorsqu'il était triste ou encore en colère, le ciel s'assombrissait et il y naissait une tempête mélangeant vents, pluies et éclairs, enfin, aujourd'hui il n'y avait pas encore eut d'éclairs ou encore de tornade, ce qui arrivait pourtant fréquemment, c'était déjà une amélioration.

Trempant ses pieds dans l'eau glaciale il regarda sa bague, plus particulièrement l'inscription gravée à l'intérieur. C'était l'anneau qu'avait porté son père toute sa vie et qu'il porterait maintenant toute la sienne, en souvenir ...




Revenir en haut Aller en bas

A. Serah O'Connolly

A. Serah O'Connolly

Δ Lettres : 19
Δ Rubis : 3422
Δ A Hyrule depuis le : 13/04/2012


Feuille du héros
Δ CLASSE: Assassin.
Δ RACE: Sheikah.
Δ INVENTAIRE:

L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent. Empty
MessageSujet: Re: L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent.   L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent. Icon_minitimeDim 15 Avr - 20:36


«Serah & Yourick.»

    La nuit avait été longue, j'avais marchée toute la nuit et enfin j'arrivais non loin d'une taverne qui me semblait tranquille et paisible pour me reposer un peu. Je n'avais aucune envie de me trouver une chambre, je ne trouverais jamais le sommeil.. La meurtrière de mon frère courait encore dans les parages et mon devoir était de la tuer, de venger la mort de mon frère qui me manquait terriblement. Le départ de Noel ne m'avait pas aidé non plus, bizarrement je portais énormément d'attentions pour ce jeune homme en réalité j'en étais amoureuse mais, je continuais de croire que c'était une énorme erreur et que dans peu de temps je l'oublierais. Après tout, je n'avais pas le droit d'être amis avec cet homme, il voulait la mort de la princesse et moi j'avais le devoir de la protéger de tout danger, Noel est un danger pour la princesse alors je ne devais lui accorder aucune pitié. Pourtant.. Je n'avais pas réussi à le tuer, je n'avais pas réussi à lui trancher la gorge et à ne plus jamais le revoir. Je voulais le revoir parce que mon coeur le désirait plus que tout au monde. Cela faisait presque 48heure que j'avais marchée sans rien manger, ni boire.. Je commençais à me sentir faible, mes mains tremblaient de plus en plus et même si j'avais un caractère de feu je devais bien admettre que je n'avais plus de force et que la première personne qui aurait tenté de me tuer aurait réussi.

    Mercantîle, j'ignorais tout de cette ville mais, je comptais bien y passer quelques temps afin d'en apprendre d'avantage. Je pousse un long soupir en voyant le temps qu'il faisait, la pluie battait son plein et j'aurais plutôt préférée un beau soleil matinal. Je continuais d'avancer vers la première taverne que je pourrais croiser dans mon chemin mais, une silhouette m'arrêta dans ma lancée. Il était assis là sur le pont comme si le temps ne l'empêchait pas d'être là.. Il n'avait pas l'air très bien et à vrai dire ce n'était pas mes soucis mais.. Je n'étais pas bien non plus et je ressentais ce besoin étrange d'avoir un peu de compagnie. J'étais trempée de la tête au pied et doucement j'avance vers cet homme. Mon épée bien rangée il n'allait pas se sentir menacé, je n'avais pas envie de lui faire peur ou pire encore de le déranger. « Excusez-moi.. Vous savez si la taverne est ouverte aussi tôt ? » Disons que j'avais ma manière à moi d'aborder les gens sans montrer que j'avais envie de discuter, de toute façon vu mon état il ne se douterais de rien. Mes yeux étaient rouges, comme explosés à cause de la fatigue et mon teint pale parce que j'avais grand besoin de dormir. « Ce n'est pas un temps médiocre pour regarder les bateaux ? » Je me tenais près du jeune homme attendant toute réponse de sa part.. Pour l'instant un long silence c'était installé et je me sentais mal à l'aise. Je n'avais pas encore remarquée que l'homme et moi nous étions tous les deux de la même race, race que je pensais éteinte depuis longtemps maintenant..


«You're my heart.»
«She's got a smile like a flower. You're my drug, we live it. Real love, i'll give it.»
Revenir en haut Aller en bas
 

L'aube d'un nouveau jour || Libre pour tous ceux qui veulent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau jour pour une nouvelle vie.
» L'aube d'un nouveau jour
» Le débat de la semaine [3] : Mariage pour tous.
» Loterie pour tous.
» L ' Histoire pour tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La grande mer :: Mercantîle-